Le peuple Bodi (Me’en)

Les Bodi vivent près du fleuve Omo, dans le sud de l’Ethiopie. A l’origine, c’était un peuple de pasteurs mais, la mouche tsé-tsé ayant fait de nombreux ravages sur leur bétail, ils se sont majoritairement reconvertis dans l’agriculture. Aujourd’hui, ils cultivent principalement du sorgho, du maïs et du café.

Les femmes Bodi portent en général des peaux de chèvre ou des tissus légers laissant sortir un sein, ainsi qu’un petit bijou juste sous la lèvre inférieure. Elles scarifient aussi leurs seins avec une épine d’acacia, ce qui est un signe de beauté. Les hommes sont généralement en surpoids, ce qui est considéré comme un signe de beauté chez les Bodi. Pour s’engraisser, ils consomment de grandes quantités de miel et de lait. Ils se déplacent nus ou simplement recouverts d’une couverture.

Une fois par an, au mois de juin, les Bodi célèbrent leur nouvelle année par la cérémonie du Ka’el, lors de laquelle est élu l’homme le plus gras et corpulent. Le vainqueur de cette compétition obtient une grande renommée au sein de la tribu.